Vous venez d'ajouter ce produit à votre panier.
ArticleRéférencePrix UnitairePrix Total HT

Continuer mes achats Voir mon panier
Ces produits pourraient vous intéresser

Centres Sportifs : Focus sur 5 points de vigilance pour accueillir des PMR et personnes handicapées en toute tranquillité dans vos centres sportifs !

Date de modification : 22 juin 2017

Les activités sportives doivent être pensées sans aucune discrimination et pour toutes les personnes en situation de handicap. C'est pourquoi il est important de mettre aux normes vos établissements sportifs.

Vous serez ici guidé sur les démarches à entreprendre de façon à ce que les personnes handicapées et à mobilité réduite puissent circuler en tout autonomie au sein de votre établissement.

1- L'accès au centre sportif

Afin de rendre les personnes aveugles ou malvoyantes plus autonomes et libres, il convient de créer dès leur arrivée un cheminement extérieur afin qu’ils puissent se repérer et être guidés jusqu’à l’accueil du centre sportif. L’installation de bande d’aide à l’orientation est donc obligatoire. Pour les personnes avec un handicap moteur et se déplaçant en fauteuil roulant, une rampe d’accès fixe ou amovible devra être placée si l’entrée n’est pas dans la continuité du cheminement extérieur.

Pour vous aider dans vos travaux d’aménagement extérieur tout en étant aux normes de l’accessibilité, veuillez consulter ce guide : Comment choisir sa rampe d'accès PMR et personnes handicapées.

Il est aussi obligatoire de signaler les surfaces vitrées de l’accueil de votre centre sportif par des bandes contrastées. Elles serviront aux personnes malvoyantes à se repérer dans l’espace et reconnaître facilement l’entrée du bâtiment.

illustration centre sportif accessible entree

2- L’accueil et la circulation

Si votre entrée principale ne peut être aménagée pour les personnes handicapées et à mobilité réduite, il est possible de créer une entrée secondaire qui sera elle équipée aux normes. Dans tous les cas, votre accueil devra être équipé d’une banque d’accueil adaptée, c’est-à-dire qu’elle sera positionnée à une hauteur maximale de 0,80 m du sol et faire au moins 0,60 m de large.

Des solutions de tablettes rabattables existent, elles sont pratiques et permettent l’accueil de tous.

Depuis le nouvel arrêté du 20 avril 2017, si vous accueillez des sportifs sourds ou malentendants et si votre accueil est sonorisé, vous avec l'obligation d'installer une boucle magnétique afin de faciliter les communications.

Les fauteuils roulants de sport peuvent atteindre jusqu’à 1 m de large, il est donc nécessaire d’adapter vos couloirs et cheminements pour pouvoir faire passer 2 fauteuils. La réglementation prévoit un cheminement d’une largeur minimale de 1,40 m et la circulaire de 1,60 m, selon la configuration de votre établissement, cette largeur sera à adapter.

3- L’aire de pratique

Il est important d’avoir une aire de pratique de plain-pied ou des dispositifs d’accès à cette aire. Aucune pente de plus de 2% ne sera tolérée.

Les équipements, le mobilier, les dispositifs de commande et de services proposés au sein de votre établissement sportif doivent pouvoir être repérés (grâce à un éclairage particulier ou un contraste visuel), atteints et utilisés par des personnes en position « assise ». Pour ceci, ils doivent être positionnés :

-    A une hauteur comprise entre 0,90 et 1,30 m pour une commande manuelle

-    A une hauteur maximale de 0,80 m lorsqu’un élément de mobilier permet de lire, écrire ou utiliser un clavier.

De plus l’arrêté du 1er août 2006 prévoit que : « Lorsque plusieurs équipements ou éléments de mobilier ayant la même fonction sont mis à la disposition du public, un au moins par groupe d’équipements ou d’éléments de mobilier doit pouvoir être repéré, atteint et utilisé par les personnes handicapées ».

Veillez à bien contraster vos marquages au sol sur vos terrains afin que la multiplicité des couleurs ne nuise pas aux personnes déficientes visuellement ou intellectuellement (par exemple problème de confusion).

Sportifs handicapés

4- Les sanitaires, douches et vestiaires

Chaque niveau accessible, lorsque des sanitaires y sont prévus pour le public, doit comporter au moins un sanitaire aménagé pour les personnes handicapées. Si vous possédez des toilettes séparés pour chaque sexe, un toilette accessible doit être aménagé pour chaque sexe.

Le cabinet d’aisance aménagé devra comporter :

-      Un espace de manœuvre avec demi-tour de 150 cm

-      Un espace d’usage de 1,30 x 0,80 m situé latéralement par rapport à la cuvette

-      Un lave main à une hauteur de 0,85 m maximum

-      Un toilette à une hauteur de 0,45 m (0,50 m abattant compris)

-      Une barre d’appui coudée ou droite (0,70 à 0,80 m)

-      Tous les équipements (savons, sèche-mains, papier toilette…) doivent être à une hauteur maximum de 1.30 m

 

Lorsqu’il existe des douches, vous devez aménager au moins une douche pour les personnes handicapées et à mobilité réduite et faciliter leur accès par un cheminement repérable. Les espaces de manœuvre et espace d’usage sont les mêmes que pour les sanitaires. Une barre de douche en « T » devra être installée afin que la personne puisse s’appuyer. Cette barre doit être à 0,80 m de hauteur maximum.

Concernant les vestiaires, il s’agit des mêmes réglementations que pour les sanitaires et les douches. Les cabines pourront être équipées de barres d’appui, d’assises et d’une table d’habillage positionnée à une hauteur de 0,50 m maximum et d’une largeur de 0,80 m.

Si vos vestiaires sont équipés de casiers, veillez à ce qu’ils soient bien repérables, avec des chiffres en relief ou en Braille et faciles à ouvrir (les casiers à pièces ne sont pas recommandés).

Vestiaires PMR

5- Les visiteurs

Vos visiteurs peuvent être handicapés et doivent quand même profiter des services de votre centre sportif au même titre que les personnes valides.

Si des caisses automatiques sont disposées en batterie, au moins l’une d’entre elles doit être adaptée aux personnes handicapées et à mobilité réduite (une caisse par tranche de 20) et le cheminement vers celle(s)-ci doit être large d’au moins 0,90 m.

S’il est possible de payer à l’accueil, une banque d’accueil adaptée suffit et doit être aux normes (voir chapitre sur l’accueil).

Pour les tribunes, au moins 2 places par tranche de 50 places doivent être adaptées aux personnes handicapées. Une place supplémentaire sera adaptée par tranche de 50 places supplémentaires et à partir de 1 000 places, il en faudra au minimum 20.

Veillez à installer des places assises à côtés des places adaptées pour les accompagnateurs.

La dimension réglementaire d’une place handicapée est de 0,80 m sur 1,30 m.

Tribunes centres sportifs PMR

Restons connectés
Ces produits pourraient vous intéresser

Une entreprise
solidaire et engagée

La démarche sociale et solidaire d'Handinorme
s'inscrit dans le cadre de la lutte contre les exclusions.

L'apprentissage du métier d'opérateur logisitique
dans une entreprise protégée, sur-encadrée et exigente,
va être l'amorce d'une insertion sociale et professionnelle durable.

En savoir plus sur l'entreprise