Vous venez d'ajouter ce produit à votre panier.
ArticleRéférencePrix UnitairePrix Total HT

Continuer mes achats Voir mon panier
Ces produits pourraient vous intéresser

Comprendre les différents handicaps : la déficience visuelle

Date de modification : 24 avril 2018

En France, on compte environ 70 000 personnes aveugles et 1 500 000 personnes malvoyantes.

Nous vous aidons à mieux comprendre la déficience visuelle en vous expliquant quelles formes elle peut prendre et quelles difficultés sont rencontrées dans la vie quotidienne par les personnes en souffrant. Nous vous citons également les solutions existantes pour remédier à ces difficultés. 

Qu'est-ce que la déficience visuelle ?

La déficience visuelle

Un peu dhistoire : Jusqu’au XVIIIe siècle, l’histoire des aveugles se confond avec celle de tous les autres exclus. Les moins favorisés mendient ou vivent d’expédients. C’est la publication par Diderot, le 9 juin 1749, de sa Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient, qui va changer l’image des aveugles dans la société. Et ce n’est que 36 ans plus tard, en 1785, que la première école pour aveugles est fondée par Valentin Haüy (1745-1822).

basquettes et canne d'aveugle trottoir

Définition de la déficience visuelle

Un déficient visuel est une personne dont l'acuité visuelle est faible voire inférieure à 1/20.

La déficience peut se manifester par  une vision floue, un champ rétréci ou entrecoupé, des difficultés de balayage du regard, une vision réduite en forte luminosité ou pénombre, une sensibilité aux variations brusques de lumière, une absence de relief, une absence de couleur… 

Notre livre blanc sur l'accueil des personnes en situation de handicap

Quelques chiffres

En France, on compte environ 70.000 personnes aveugles et 1.500.000 personnes malvoyantes. Savez-vous qu’environ 90 % d’entre elles ont des « restes visuels » (lumières, ombres, formes…)

Seulement 14 % des personnes déficientes visuelles sont aveugles, les autres sont malvoyantes.

 

Différentes formes la caractérisent

La déficience visuelle est définie par 2 critères  : la mesure de l'acuité visuelle (aptitude que possède un œil pour apprécier les détails) ; et l'état du champ visuel (espace qu'un œil immobile peut saisir).

On distingue les personnes : aveugles ou non voyantes (acuité visuelle inférieure à 1/20) et malvoyantes (atteintes d'amblyopie), dont l'acuité visuelle du meilleur œil après correction est comprise entre 4/10 et 1/10.

Elle est souvent handicapante car invisible.

 malvoyante avec canne d'aveugle

Quelles sont les difficultés rencontrées dans la vie quotidienne et les solutions ?

Les difficultés rencontrées dans la vie quotidienne et les solutions :

  • L’accès à l’information et à la documentation :

Le braille est une solution souvent acquise uniquement par les non voyants de naissance. On trouve des aides techniques très performantes permettant de grossir et/ou lire les documentations. Leur prix reste un frein majeur à leur acquisition malgré les aides allouées.

L’accès aux aides techniques et aux nouvelles technologies, des logiciels existent pour rendre accessibles les ordinateurs, téléphones portables, sites web… De plus en plus les outils informatiques sont accessibles « nativement » pour les déficients visuels.

  • L’autonomie dans le déplacement :

la canne, le chien guide, l’aide humaine, autant d’aides nécessaires aux déplacements en extérieur. Le besoin d’utilisation d’une canne blanche varie d’une personne à l’autre. Pour certains, il peut s’agir d’une façon toute simple d’être identifiés (Vous connaissez tous la canne blanche : mais connaissez-vous la canne jaune pour les malvoyants ?) pour d’autres, la canne blanche sert lors de tous leurs déplacements. On dira de cette canne qu’il s’agit d’une « canne de locomotion ».

  panneau site equipé pour les malvoyants sous fond blanc

Panneau signalétique pour ERP

Retrouvez ici les autres handicaps

Tous les produits pour vos cheminement

 

Restons connectés
Ces produits pourraient vous intéresser

Une entreprise
solidaire et engagée

La démarche sociale et solidaire d'Handinorme
s'inscrit dans le cadre de la lutte contre les exclusions.

L'apprentissage du métier d'opérateur logisitique
dans une entreprise protégée, sur-encadrée et exigente,
va être l'amorce d'une insertion sociale et professionnelle durable.

En savoir plus sur l'entreprise